à propos


” Mes tableaux se positionnent précisément à la croisée de l’art, du design et de l’artisanat. Ils sont destinés à tous les amoureux du beau, de l’excellence, du geste, mais aussi aux amateurs d’émotion visuelle et sensorielle. “

– Julie Barbeau

La broderie comme une expérience à vivre

Ma recherche plastique est motivée par la conception d’expériences oniriques, avant tout guidées par l’émotion. La découverte de mon travail passe par son expérience. Dans un cheminement à la fois visuel et intellectuel, l’oeuvre se dévoile progressivement au visiteur. 
D’abord attirés par l’impalpable, nous sommes fascinés par des brillances, par des reflets, par une lumière qui captive notre regard. Nous entrons alors dans une analyse plus réfléchie. En promenant notre oeil et en évoluant dans l’espace, nous découvrons des détails permettant la compréhension de l’oeuvre. Nous nous approprions les fondements techniques de sa mise en oeuvre. Nous y décelons les rythmes entêtants, les vibrations optiques, les infinies mises en abîme. Une oeuvre en entraîne généralement une autre. Comme liées, augmentées, détaillées, chaque oeuvre est le prolongement d’une recherche précédente. Un cadrage, ou une vision macroscopique de celle-ci, pour chaque fois plonger davantage dans son analyse structurelle. Sans fin, jusqu’à l’abstraction. 

Vous avez dit vocation ?

Curieusement, rien ne semblait me prédestiner à faire de la broderie mon métier. Après 3 années d’études dans le design, je rêve de concevoir et de réaliser des costumes de scène. Le Cirque du Soleil et l’univers de Philippe Decouflé sont alors mes principales inspirations. Je postule dans les écoles françaises qui forment à ce métier, mais aucune ne retient ma candidature. Dans l’attente de retenter ma chance l’année suivante, j’intègre par défaut une formation de broderie en région parisienne. Heureux hasard peut-être, je tombe en amour pour ce savoir-faire, pour ses gestes et pour l’excellence du métier. Je découvre le quotidien des ateliers de haute-couture où je travaille ponctuellement. La broderie devient alors le médium par lequel j’exprime le mieux ma créativité. Je poursuis mon apprentissage technique en me spécialisant en broderie or, lors de deux années d’étude à Rochefort sur mer. Ce sont là qu’émergent mes premières recherches sensorielles et immersives, vouées à faire exister la broderie dans les arts visuels. Peu à peu, les procédés photographiques interviennent dans mes expérimentations. Je me forme un an à la photographie, ce qui me permet d’investir les techniques de laboratoire argentique dans le processus de création de mes oeuvres.

Nominations & Prix

2021 / Nommée pour le Prix Européen des Arts Appliqués – BeCraft
2021 / Nommée pour le Concours Ateliers d’Art de France – Sélection régionale, pour l’oeuvre V
2020 /
Nommée pour le Concours Ateliers d’Art de France – Sélection régionale, pour l’oeuvre Argentique